La vitamine D essentielle à la santé des personnes âgées

Une étude récente indique que la carence en vitamine D augmente significativement le risque de mort prématurée chez les personnes âgées, en particulier celles qui sont frêles. Voici un rappel de l’importance de la supplémentation en vitamine D pendant la saison hivernale qui vient.

Contrairement aux autres vitamines qui proviennent pour l’essentiel de notre alimentation, la très grande majorité (80- 95 %) de la vitamine D présente dans notre corps est produite par l’action des rayons UVB du soleil sur la peau.

Carence hivernale

Pour les habitants des pays nordiques comme le Canada, le faible ensoleillement de la saison hivernale fait en sorte qu’une grande proportion de la population présente durant cette période des taux sanguins de vitamine D très en deçà des normales. Cette carence n’est pas sans conséquence, car en plus de jouer un rôle absolument essentiel dans l’absorption du calcium et la croissance des os, la vitamine D participe activement au bon fonctionnement de l’organisme et à la prévention de plusieurs maladies chroniques.

Une étude récente indique que la carence en vitamine D augmente significativement le risque de mort prématurée chez les personnes âgées, en particulier celles qui sont frêles. Voici un rappel de l’importance de la supplémentation en vitamine D pendant la saison hivernale qui vient.

Contrairement aux autres vitamines qui proviennent pour l’essentiel de notre alimentation, la très grande majorité (80- 95 %) de la vitamine D présente dans notre corps est produite par l’action des rayons UVB du soleil sur la peau.

Carence hivernale

Pour les habitants des pays nordiques comme le Canada, le faible ensoleillement de la saison hivernale fait en sorte qu’une grande proportion de la population présente durant cette période des taux sanguins de vitamine D très en deçà des normales. Cette carence n’est pas sans conséquence, car en plus de jouer un rôle absolument essentiel dans l’absorption du calcium et la croissance des os, la vitamine D participe activement au bon fonctionnement de l’organisme et à la prévention de plusieurs maladies chroniques.

Impact sur les aînés

Plusieurs études ont montré que la carence en vitamine D a des impacts particulièrement néfastes sur la santé des personnes âgées, notamment en entraînant des faiblesses musculaires (difficultés à marcher sur de longues distances, poigne plus faible) et osseuses (augmentation du risque de chute et de fractures).

Cette détérioration de la condition physique mène dans plusieurs cas à un état de fragilité, caractérisé par de grandes difficultés à réaliser les tâches quotidiennes et une baisse significative de la qualité de vie. En conséquence, si tout le monde sans exception doit chercher à maintenir des taux de vitamine D adéquats tout au long de l’année, ce maintien est particulièrement important pour les personnes âgées.

Hausse de mortalité

Une étude récente vient souligner le rôle essentiel de la vitamine D pour la santé des aînés et l’urgence d’augmenter l’apport de cette vitamine dans cette population(1). En examinant les dossiers médicaux de près de 5 000 personnes âgées de plus de 60 ans, les chercheurs ont tout d’abord noté que les niveaux sanguins de vitamine D étaient significativement plus faibles chez les personnes frêles, qui présentaient au moins 3 des 5 caractéristiques suivantes : un indice de masse corporelle inférieur à la normale (< 18,5) une démarche lente, une faiblesse musculaire, l’épuisement, un faible niveau d’activité physique.

En plus d’être associée à cet état de fragilité, les chercheurs ont aussi observé que la carence en vitamine D était également corrélée avec le risque de mortalité. Ainsi, les personnes frêles qui présentent les taux de vitamine D les plus faibles ont jusqu’à 3 fois plus de risque de mourir prématurément que celles dont les niveaux de vitamine D sont adéquats.

Faire le plein de vitamine D

Au Canada, on ajoute systématiquement de la vitamine D au lait et à la margarine, mais cette supplémentation demeure insuffisante pour assurer le maintien de taux adéquats de cette vitamine. Par exemple, une tasse de lait ne contient que 100 UI (unités internationales) de vitamine D, alors qu’on estime qu’un apport quotidien d’environ 1 000 UI est optimal pour la santé. Certains poissons gras comme le saumon, le maquereau ou encore les sardines contiennent de 350 à 1 000 UI par portion et peuvent donc contribuer à cet apport. On recommande néanmoins aux personnes à plus haut risque de déficit en vitamine D, comme les personnes âgées, la prise de 1 000 UI par jour pendant toute l’année. Une façon simple, efficace et économique d’améliorer les probabilités de vieillir en bonne santé!

Click here to add a comment

Leave a comment: